la cie l’Enracinée porte les projets de Pauline Weidmann et de ses associés. Créations pour le lieu - itinérances - récits de terreaux - bords de frontières - déreprésentation

À  propos de l’Enracinée


Les présentes :

· Epoques - carottage vocal sur des sols choisis
· TARZ - voix récits et broderie à table

· La Peuplée - voix récits en milieu agricole


· Performance pour un lieu - voix et géogaphie

Les passées :

· Je Sommes - écriture en détention
· Rencontres Poétiques
·
Causons L’amour
· Deux

· Les Grandes Bouches

· Fond Fleuve

· Les Egarnements

· La Dérive



· Editions - Recueils et objets
SOMME - recueil
MAISONS - recueil
PEAU - recueil 

à propos de Pauline Weidmann


l’AGENDA 

LIENS

︎ ︎︎ 

CONTACT 
www.l-enracinee.com
14 rue Saint Léonard 44000 Nantes
0671121615
paulineweidmann@tutanota.com ︎



Credits photo
Stephane Ribrault ︎
Alexandre Bayer ︎
pauline W.

le Où accoustique 

Performance vocale pour un lieu -
1h - amplifié - Arrivée J - 2 soir - 2 nuits et le jours de la représentations : écriture et observation.
pas d'espace minimum
Pauline Weidmann


Vocaliser le territoire.
Territoire commun, territoire local et territoire intime.

De quel pays je parle. Sur quel paysage sommes nous.


Lectures et chants improvisés dans la trame des lieux. 

Depuis mes observations des territoires et de leur géographies sociales, je m’interesse à la communauté accoustique dont parle R. Murray Schafer dans le paysage sonore qui raconte ces espaces autrefois pensés pour la distance d’émission de la voix. Dans la saturation des environnements sonores, l’espace tel qu’il devient, peut revenir à la portée d’une seule voix, unité ancestrale, dans des espaces aménagés pour l’écoute.

Retranscrire un itinéraire d’arrivée, un regard d’étrangère, au travers de pensées de l’espace et des frontières.

Depuis longtemps je recherche comment faire territoire et ressource au chant. Cette proposition est un condensé en rapport direct à l’endroit, une observation spontanée en conversation avec ma mémoire.
Je me base sur ce qui se définit comme “d’ici” et “d’ailleurs”, les histoires glanées, les descriptions de Paysages, de sentiers, de routes empruntées, les nouvelles de la page communale, des histoires glanées sur ce qu’est l’endroit et quelques observations sensibles.


L’ici prend le temps de s’inscrire par le récit, la prise de parole vocale.
des enregistrements peuvent rentrer en jeu.


dispositif sonore.