ANTRES


Pièce chorégraphique pour cinq voix
Autrice - Interprète : Pauline Weidmann
Compositeur - Maxime Canelli
Vocalistes - Estelle Bellemin - Anna Duval Guennoc - Mariane Moula - Solenn Caroff

Dossier



Intention 



Nous sommes toutes une et nous avons un commun de bout de ficelles, des parcours en coutures, de petites résistance aux contradictions fast, freaks et chlags, nous avons des avis sans radicalité et nous cherchons, en glissant d’entre soi à d’autres, nous ne défenderons pas d’identités, nous n’inventerons pas de traditions, nous tenterons de représenter le nous dans lequel on vit. Chanter et danser pour le fêter, faire ça dans le temps long, nous trouver riches, nous représenter adverses, entres autres, maison, autoroutes, langues, névroses, caractères, compte en banque, ce que nous pourrons chanter et mouvoir de nos paroles simples.

“Nous parlons au soir de nos familles nucléaires, des géographies des grand-pères, de la langue transmise, de l’imaginaire et des solides fardeaux. Nous constatons ce que nous réalisons du désir sous-terrain de nos parents – Musique – Danse – Chant et surtout faire ce que nous voulons. Faire ce que nous voulons est sûrement fait de ce qu’ils voulaient avec un bout de liberté en plus. De l’argent en moins. Bretagne Egypte Drancy Trégor Léon. De l’Arabe dedans.” 



Chorégraphie


Les formes d'Antres dessineront un cercle fait d’individues dans leurs couleurs, autour de l’audience, les voix embrasseront l’espace pour la tentative d'accords. En relation et à l'étude des danses traditionnelles, nous extrairons et continuerons les gestes séculaires qui fabriquent l'espace des groupes. En filiation directe avec les chants dans la ronde, ces voix de plein air aux pas rythmés s'interpréteront dans le cercle des danseuses. Gestes discrets, paroles de maintenant, bourdons longs et danses spontanées: nous dessinerons le cercle, creusant pour un temps la possibilité d'un ensemble hétérogène et situé. Nous travaillerons à partir des singularités de chaque voix et dans l'ordinaire de nos présences, sans jeu, appliquées à faire entendre.

Entre nos lieux
Antres ouvertes
Lato sensu
Regarder les distances
Danser aux frontières.


Les Antres sont nées au travers d'un laboratoire de recherche vocale conduit en 21-22 sous le nom des Oratures, Une semaine de travail par mois de travail à 12 vocalistes accompagné-es de praticien-nes divers-es et invité-es : Claire Bergerault, Haïm Isaac, Benat Achiary, Marie-Pascale Dubé, Will Guthrie.




Distribution




Pauline Weidmann – vocaliste - a d’abord fait des études de géographie et de sociologie adressées aux territoires. En passant par des structures d’éducation populaire, elle se forme et intègre des méthodes qui s’efforcent de faire percoler la langue depuis des récits de maintenant, des groupes, des gens. Elle mène sa formation suivant les préceptes du maquis, en réunissant sachants et apprenants dans des groupes de recherches et au cours de plusieurs cycles de laboratoires de pratiques. Elle se forme à la voix avec Haïm Isaac, Joëlle Colombani, Claire Bergerault, Marie-Pascale Dubé, Pascale Ben, Myriam Pruvot, Lior Shoov puis sur les rails du chant lyrique au conservatoire de Nantes, aux mouvements et à l’inscription dans le paysage avec Elodie Currado, Lucie Lintanf, Bénédicte Zanon, Carole Perdereau, Johann Swaltswager, Eric Blouet, Jean Bojko. Dans des milieux alternatifs, elle épaissit puis transmet ses vocalités, la voix parlée chantée, pratique qu’elle manie comme une manière de dire. 

Maxime Canelli - Compositeur - la plupart du temps, cuisine. Depuis 2016, il transporte ses gamelles et légumes là où il faut nourrir les troupes : tournages, événements, vendanges, fêtes. Il explore ce médium comme endroit où cultiver fantaisie, rigueur, accueil, sensibilité, respect et célébration. En 2006 il découvre comment enregistrer sa musique tout seul et n'a jamais arrêté. Sous l'alias "carton" il publie des albums et joue ses chansons en français en concert, accompagné de guitare, clavier ou lecteur cassettes. Il a pour habitude d'explorer les tréfonds d'internet pour combler son appétit de nouvelles musiques, avec un goût particulier pour les formes hybrides, en vue de confectionner des programmes radio sur mesure. Après un long entêtement autodidactique, en 2021 il participe aux ateliers de recherche vocale des Oratures. En 2022, deux semaines de danse formatrices, avec Ippei Hosaka et Marie Desoubeaux, confirment une envie d'intégrer le corps à ses recherches. Il est la moitié du duo OOT, une exploration autour de territoires imaginaires et personnages fictifs, née d'une exposition intensive aux jeux vidéo japonais, avec claviers ambulants, costumes, masques et danses dans des espaces réels.
Estelle Bellemin –
vocaliste musicienne - comprend très vite l’espace que la musique prendra dans sa vie. Stimulée par les marges, elle quitte la Sorbonne avec un diplôme d’anglais et adopte la scène squat à Paris, Toulouse, Genève puis Lille. Elle s’affaire au travers de ces routes à l’écoute des bruits et valide une formation à l’enregistrement studio (prise de son et mixage, Association Format-Son  à Toulouse, et stage au studio de la Trappe en 2002). En parallèle, elle aboutit l’écriture d’un mémoire de sciences de l’éducation sur le sentiment d’étrangeté, l’Unheimliche de Freud, le familier inquiétant. Elle travaille auprès des demandeurs d’asile, dans l’éducation spécialisée et compose pour des courts-métrages (dont Le Grand Vent de Valerie Lienardy, 2004). Elle entre en scène en tant que bassiste dans un groupe de hiphop (Alout Alim, 2010-2011), bassiste-chanteuse d’un groupe de surf-punk féminin (Seasick6, 2011-2014), dans un trio noise-rock (Ultradémon, 2011-2016) et un duo de post-punk (Futur.s Mort.s, 2011-2020). Elle participe à la composition, l’enregistrement et au mixage des albums de ces groupes, et joue depuis lors dans la scène underground en France et dans le reste de l’Europe. Elle s’initie à la chorale classique avec Jean-Philippe Billmann et au violoncelle au conservatoire de Villefranche de Rouergue (fin 1er cycle, 2020). Elle valide en 2022 un cycle II au conservatoire d’électroacoustique de Saint-étienne avec Diego Losa du GRM, participe au laboratoire vocal «Les Oratures». Elle porte la création sonore et interprète en live la musique de époques la dernière création de Pauline Weidmann et continue de diffuser ses créations sur la scène expérimentale avec plusieurs projets dont Les Jeunesses cathodiques et Brötchen des Todes..

Solenn Caroff
- vocaliste - est fille de paysan du Finistère Nord. Elle grandit le dos tourné à la mer. Elle y apprend le breton à Diwan. Ses études de sociologie la déplacent entre Bretagne, Guatemala et Mexique, à l’étude des cultures d’Amérique latine. De retour en Bretagne, elle s’installe à Douarnenez en 2012 pour travailler à la programmation et au développement du Festival de Cinéma Gouel ar Filmoù pendant 6 ans. En parallèle, Solenn apprend la facture du bois, sculpté, assemblé, bâtisseur ou ornement. Aujourd'hui menuisière, elle fabrique des petites séries de meubles en bois massif et participe à des chantiers de restauration patrimoniaux. Sensible aux oralités, Solenn arpente compulsivement les églises, les communautés religieuses, les ruines et les vestiges de lieux à la quête de voix qui transportent l’architecture et les histoires populaires. En 2016, elle auto-produit un objet livre, « Du chemin, l’oncle Phil», pour raconter son grand-oncle, ancien curé devenu clown. En 2021, elle co-fonde la petite auto-édition Foin, à Douarnenez, et aborde les champs disciplinaires pluriels. Du langage à la voix, du bois à la matière, de l’histoire narrée à la trace, Solenn tricote son fil ténu au travers des récits qu’elle collecte sur des carnets et dans ses vocalités, comme une cartographie sensible, à la rencontre de l’Autre. Elle participe aussi au laboratoire des Oratures en 2021.


Mariane Moula – vocaliste performeuse d’expanded cinéma - Après des études artistiques où elle éprouve la technique du dessin et développe son acuité au sensible, elle fait plusieurs séjours en Italie où la langue, le dialecte et le chant traditionnel la nourrissent et activent sa relation au parler et au chant. À l’atelier, elle transforme des matières multiples : du lé de tissu au vêtement, de la terre à la céramique, du raisin au vin et du chou au kimchi, de la pellicule vierge au film argentique, de l’enregistrement brut au montage de strates sonores qui accompagnent ses performances. Active à l’organisation de programmes de cinéma expérimental et de concerts notamment à Mire – Nantes (http://www.mire-exp.org/), membre active des Concerts Dispersés depuis 2020 (http://concerts-disperses.org/), elle intervient en milieu scolaire à propos de pré-cinéma et du film sans caméra. Elle partage son temps entre l'ombre des laboratoires (pour développer ses pellicules, aux chais ou dans les lieux dédiés aux musiques expérimentales), ses journées sont au soleil dans les vignes et auprès des amitiés. Depuis 2018 elle fait évoluer Rosa Canina – performance solo pour projecteur 16 mm et bande magnétique, depuis 2020 Prana Cotta – duo 16 mm / super colider, avec PPP et 18IPS – avec le collectif Zéro Pixel – performance en sextet pour 7 projecteurs 16 mm et bande magnétique depuis 2016 Elle organise et participe au laboratoire des Oratures avec Pauline Weidmann et cultive un répertoire de musiques italiennes et d’autres textes à chanter dans les bandes.

Anna Duval Guennoc - vocaliste - prend racine dans une famille bretonnante militante. Elle quitte les écoles Diwan, bilingue, pour entrer aux Arts Appliqués de Brest. Eelle poursuit ses études à Paris en prépa ENS à l'école Duperré et en illustration médicale et scientifique à l'école Estienne. De retour au pays, son intérêt naturaliste la fait dessiner pour des institutions telles que Bretagne Vivante, le Conservatoire botanique national de Brest ou encore la Station biologique de Roscoff. Elle s’investit dans une troupe de théâtre en langue bretonne, travaille dans l’audiovisuel et chante déjà le répertoire situé de basse-Bretagne. Elle partira vers l’altérité, travailler à Madagascar, apprendre la langue en travaillant au parc naturel d'Antalaha et au village de Sarahandrano. Au Guatemala, avec la troupe de théâtre physique Andamio teatro raro, elle découvre la culture Maya et les villages autogérés, elle restera pour la cultiver auprès d'un village zapatiste du Chiapas. Fortement marquée par les populations, les faunes et les flores de ces ailleurs tropicaux, elle rentre attentive aux sources des savoirs populaires de son territoire. Elle transporte et développe sans cesse son répertoire de chants, les signifiants et les mélodies de ce vivier qu’elle côtoie. Ses rencontres l'amènent à coorganiser des concerts de musiques alternatives avec l'idée d'appartenir à une matrice organique bien vivante, nécessaire à l'entretien du terreau qu’elle cultive sur le territoire finistérien. Avec Isabelle Quéré, elle forme un duo de kan ha diskan pour faire danser les foules dans les festoù-noz et avec Ivan Martin, musicien, elle fonde Ludu Du pour faire entendre le répertoire des gwerzioù et sonioù (chants à écouter), accompagnée d'une musique bricolée. En parallèle, elle perfectionne sa technique au Conservatoire de musique de Brest dans un double cursus de chant lyrique et de chant traditionnel. Elle participe au laboratoire des Oratures en 2021.



Calendrier


2022-23
Décembre - répertoire et polyphonies avec Anne Koppé
Janvier - Laisser voir avec Loïc Touzé
Février - Muter nos chez nous avec Armelle Dousset
Avril - Les motifs avec Madeleine Fournier (à confirmer)
Juin - Côtoyer les bruits - Sortie de maquette.
Novembre - l’espace autour avec Carole Perdereau (à confirmer)
Décembre - Technique - Théâtre Francine Vasse

Photographies envisagées avec Aëla Labbé en janvier 23.

Sortie de maquette à la Festive de la Métive en Creuse et à la pépinière de Saint Herblain (Maison des Arts)


Création prévue en 2023-24 : Intéractions avec les lieux - travail en exterieur et au plateau pour deux formes distinctes aux techniques respectives. Travail de sonorisation et de mise en lumière, Costumes.

Sortie janvier 2024

Partenaires La Métive (23) Les Bazis (09) UPCP Métive (79) Honolulu (44) Chorège (14) Direction Culture ville de Limoges (87) CENTRE RÉGIONAL DES MUSIQUES TRADITIONNELLES EN LIMOUSIN (23) Maison des Arts (44) La Gare Mondiale Bergerac (24) Théâtre Francine Vasse (44)



Production l'Enracinée
5 Bd du Val de Chézine // 44800 Saint Herblain
Siret : 818 237 950 00022
0033671121615 /// enracinee@gmail.com
n°licence entrepreneur du spectacle : 2-1094248 /
3-1094249
www.l-enracinee.com
www.facebook.com/enracinee
soutien à la production
Aurore Stalin
administration
Undae